La ville de Carentoir est soumise à 3 risques majeurs :

Les risques naturels
Les inondations
Les tempêtes
Le grand froid
Les feux de forêt
Le risque sismique


Les risques technologiques
Le transport de matières dangereuses
Le risque industriel
Le risque nucléaire 


Les risques sanitaires
La pandémie
La canicule
Plan d’urgence contre les EPIZOOTIES majeures


Le permis piéton

Le "Permis Piéton pour les enfants" est une grande initiative nationale de prévention du risque piéton chez les enfants de 8/9 ans lancée en octobre 2006 dans les écoles. Partout en France, le principe est de faire passer aux enfants entre 8 et 9 ans leur « Permis Piéton ». Par des mises en situation et un jeu de questions-réponses, le « Permis Piéton pour les enfants » enseigne au-delà des règles de circulation piétonne, le sens de la responsabilité individuelle, grâce à un ensemble de précautions, de réflexes et d’astuces supplémentaires permettant aux enfants d’assurer leur propre sécurité.
Responsabiliser les enfants sur leur propre sécurité et sur le respect des usagers les plus vulnérables.
Impliquer les familles dans la prise en compte des dangers auquel est confronté l'enfant piéton.
Offrir aux enseignants un outil efficace et facile à mettre en œuvre.
Conduire une action en partenariat avec la Gendarmerie Nationale, la Police Nationale, la Préfecture de Police et les Municipalités.


Le permis Internet  

Dans ce programme pour un « usage vigilant, sûr et responsable d’Internet » destiné aux enfants de 9 à 11 ans  en coopération avec la Gendarmerie nationale, propose depuis 2014 l’opération « Permis Internet » dans les classes de CM2 volontaires, on vante « la nécessité d’accompagner les enfants avant de les laisser circuler seul dans l’ère numérique ».

Le défibrillateur

La commune de Carentoir a équipé ses structures recevant du public avec la mise en place d’un défibrillateur automatisé externe (DAE). Il se situe à l’extérieur sur le mur de la salle polyvalente faisant face aux services techniques de la commune et est capable :
- d’analyser l’activité électrique du cœur de la victime;
- de reconnaître une éventuelle anomalie du fonctionnement électrique  du cœur à l’origine de l’arrêt cardiaque
Il permet :
- de délivrer (défibrillateur automatique) ou d’inviter l’opérateur à délivrer (défibrillateur semi-automatique) le choc électrique (information vocale et visuelle), afin de restaurer une activité cardiaque efficace (fibrillation ventriculaire).

Cette démarche est essentielle après avoir :
- supprimer ou écarter un danger pour assurer votre protection, celle de la victime ou des autres personnes
- transmettre au service de secours d'urgence adapté les informations nécessaires à son intervention
- optimiser les chances de survie, grâce à une action d'urgence rapide
- constater  l'arrêt cardiaque


Apprendre les gestes qui sauvent
Très simples d'emploi et sans danger, les défibrillateurs semi automatiques ou automatiques sont accessibles et manipulables par tous (Le décret du 4 mai 2007 relatif à l'utilisation des défibrillateurs automatisés externes par des personnes non médecins et modifiant le code de la santé publique stipule en effet que "toute personne, même non médecin, est habilitée à utiliser un défibrillateur automatisé externe répondant aux caractéristiques définies à l'article R.6311-14 du même décret).
2 électrodes, connectées au défibrillateur, sont placées sur le thorax du patient (voir dessin sur les électrodes). Des instructions vocales guidant alors l'utilisateur dans les différentes phases de la défibrillation automatisée externe : "alertez les secours", "enlevez les vêtements", "placez les électrodes» comme indiqué par un dessin au dos de l’électrode, effectuer un massage cardiaque……

Vous devez écouter et exécuter uniquement les ordres du défibrillateur
Un logiciel d'analyse détermine si un choc est conseillé :
    - pas de choc conseillé en cas d’arrêt cardiaque
    - choc conseillé en cas de fibrillation ventriculaire.
 S'il est nécessaire, l'utilisateur suivra les instructions vocales et n'aura plus qu'à appuyer sur un bouton (défibrillateur semi-automatique) ou ne rien faire (pour un défibrillateur automatique) pour choquer le patient en toute sécurité.

La sécurité routière

Lutte contre l’insécurité routière
La politique de lutte contre l’insécurité routière comporte trois volets
•    Le volet répressif - c’est l’indispensable contrôle des infractions.
•    Le volet informatif - consultation de son solde de point sur internet.
•    Le volet pédagogique – constitué par des stages de sensibilisation au risque routier.

Le volet informatif
Depuis 2009, les conducteurs peuvent accéder à leur solde de points via le site de sécurité routière https://www.telepoints.info/
Des stages de sensibilisation au risque routier dit « stage de récupération de points ». Des stages sont régulièrement organisés à proximité de Carentoir. L’accès direct, en temps réel, aux places de stage de la région est désormais disponible. Ces informations sont consultables sur http://www.stage-recuperation-point-permis.fr/.

 

LegiPermis relaie des fiches de rappels et de la documentation sur la sécurité routière et la législation du permis de conduire. Quelques fiches ci-dessous :

Le téléphone au volant et la nouvelle législation : http://www.legipermis.com/infractions/telephone-au-volant.html
Les excès de vitesse : http://www.legipermis.com/infractions/exces-de-vitesse.html
Les stages permis à points : http://www.legipermis.com/stages-points/
 

Liens utiles

Accueil
Droits & Démarches
Déchèterie

Horaires de la Mairie :
Du lundi au vendredi : 8h30 - 12h30 / 13h30 -17h30
Le mardi : 8h30 - 12h30 / 14h30 - 17h30
Fermée le samedi

Plan interactif

Mairie de Carentoir

13, rue du Général de Gaulle - BP 8
56910 Carentoir

02 99 08 84 07 / Fax : 02 99 08 89 35

Envoyez-nous un e-mail