120 km de route communale à entretenir soit 240 km de rives et caniveaux.
•    Entretien de la bande de roulement (nids de poule)
•    Bas cotés à nettoyer
•    Buses à entretenir
•    Entretien du patrimoine
•    Nettoyage des trottoirs
•    Signalisation – marquage au sol
•    Suivi des travaux
 Sont le quotidien des agents de la voirie.

 
Élagage des arbres riverains des voies publiques communales
L’attention de tous les administrés est appelée sur ce fait que les branches ou racines des arbres et les haies plantées en bordure de voies communales ou de chemin rural lorsqu’elles avancent dans l’emprise de ces voies, peuvent compromettre la commodité voire la sécurité de la circulation routière et piétonnière. Dès lors, certaines obligations incombent à cet égard aux propriétaires riverains des voies ouvertes à la circulation.
Ainsi, il est rappelé que nul ne peut, sans autorisation, établir ou laisser croître des arbres ou haies à moins de deux mètres de la limite du domaine public routier.

Il est donc recommandé aux riverains de ces voies propriétaires de telles plantations de prendre soin de couper à l’aplomb des limites des voies, sur une hauteur de 2 mètres à partir des trottoirs et 5 mètres à partir des voies de circulation automobile, les arbres, arbustes, haies et branches, voire les racines qui avancent sur le sol des voies communales (y compris les places et les parcs publics de stationnement) et des chemins ruraux.
Il est également demandé que ces arbres, arbustes, haies ou branches soient élagués régulièrement afin de ne pas toucher les réseaux aériens (électricité, éclairage public, téléphone) installés sur le domaine communal, et de ne pas gêner la commodité de la circulation piétonne ou routière.

Au titre de ses pouvoirs, le Maire de chaque commune a d’ailleurs compétence pour prendre toute mesure permettant ainsi d’assurer, notamment, la sûreté et la commodité du passage dans les rues.

Extrait de l'arrêté préfectoral AE B1/710 du 8 juin 1964 portant règlement sur la conservation et la surveillance des voies communales

Article 53 alinéa 1er: Plantations sur les terrains en bordure des voies communales
Il n'est permis d'avoir des arbres en bordure des voies communales qu'à une distance de deux mètres pour les plantations qui dépassent deux mètres de hauteur et à la distance de 0,50 mètre pour les autres. Cette distance est calculée à partir de la limite de la voie publique, toutes dépendances comprises.

Article 57: élagages
Les arbres, les branches et les racines qui avancent sur le sol des voies communales doivent être coupés à l'aplomb des limites de ces voies, à la diligence des propriétaires ou fermiers.
Les haies doivent toujours être conduites de manière que leur développement du côté de la voie communale ne fasse aucune saillie sur celle-ci.
Au croisement avec les voies communales ou d'autres voies publiques, les embranchements, carrefours et bifurcations, les arbres de haut jet doivent être, par les soins des propriétaires ou des fermiers, élagués sur une hauteur de 3 mètres à partir du sol, dans un rayon de 50 mètres comptés du centre des embranchements, carrefours, bifurcations ou passages à niveau.
Les mêmes prescriptions sont applicables aux arbres de haut jet situés à moins de 4 mètres de la limite des voies du côté du plus petit rayon, sur tout le développement des courbes du tracé et sur une longueur de 30 mètres dans les alignements droits adjacents.
A défaut de leur exécution par les propriétaires riverains, les opérations d'élagage des arbres, branches ou racines peuvent être effectuées d'office par la commune, aux frais des propriétaires, après une mise en demeure par lettre recommandée, non suivie d'effet.


Liens utiles

Accueil
Droits & Démarches
Déchèterie

Horaires de la Mairie :
Du lundi au vendredi : 8h30 - 12h30 / 13h30 -17h30
Le mardi : 8h30 - 12h30 / 14h30 - 17h30
Fermée le samedi

Plan interactif

Mairie de Carentoir

13, rue du Général de Gaulle - BP 8
56910 Carentoir

02 99 08 84 07 / Fax : 02 99 08 89 35

Envoyez-nous un e-mail